Selon le prochain rapport du GIEC - à paraître en février 2022 - 400 millions de personnes seront exposées aux pénuries d’eau dans les villes d’ici à 2050 même en limitant la hausse de température de la planète à 2°C. Dans la prochaine décennie, 130 millions pourraient tomber dans la pauvreté extrême. Sans oublier les centaines de millions de personnes menacées par les canicules extrêmes et les vagues-submersion provoquées par la hausse du niveau de la mer Libération 23/06/2021

///