Accepter les dépendances que
nous impose la Nature, c’est la
sagesse ; les aimer, c’est le bon-
heur

Accepting the dependencies
Nature imposes on us is wisdom;
to love them is happi
-ness.
Bernard Grasset - 1937

--------------------------------------------------------------------------
i
Chapter I - As an introduction limited edition boxset 
SMALL IS BEAUTIFUL Le Non-Lieu - Roubaix 8/10 dec 2023
MULTIPLEARTDAYS/Fondation FIMINCO 
POLYCOPIES 2022 Pop-Up 22/11/10 & 22/11/11
 
"It hadn't rained for two months. The pastoral and wooded landscape already knew the familiar state of the end of the summer pastures. On the morning of one of the first days of summer, the Causse, even, caught fire [...] With a certain carefree attitude, we made our way to our destination. We walked, exchanged, shared, questions arose. One of them came back to us, nagging: what about happiness nowadays?"

この2ヶ月間、雨は降っていなかった。のどかな森の風景は、すでに夏の終わりの草原のようだった。初夏の朝は草さえ燃えていた[......]。私たちはある種の無関心さのまま、目的地に向かった。歩き、話し、分かち合い、質問をした。その中のひとつの質問が、私たちの印象に残った」。今日の幸せとは何だろう?


[...] Puis la pluie s’est mise à tomber sans discontinuer des sommets jusqu’aux vallées, tout autant salvatrice que compromettante d’une quelconque envie de sortie pédestre. Nicole et Philippe nous ont accompagnés jusqu’au point de départ élu de l’itinérance: l’Aigoual. La cîme ultime des Cévennes, réputée pour ses extrêmes, nous a offert le spectacle aveuglant de ne rien y voir, seulement apprécier où poser nos pîeds engourdis sur le sol karstique si caractéristique du massif qui trace la ligne de partage climatique entre Atlantique et Méditerranée. Nous y avons marché. Par les chemins et les drailles, de crêtes en failles,
plongeant sous les frondaisons, nous faufilant parmi les fougères en broussaille,résistant à l’eau déversée comme la mitraille.
Avec une certaine insouciance, nous avancions vers notre destination."

s.siraudeau
(website)

​​​​​​​   
citations & voix 
M.Barbieri E.Bester B.Canonne [F.Inter] J.Carrey E.Curtil [The Truman Show] B.Grasset Jahs Jane.Birkin V.Josse [F.Inter] M.Lauridon N.Ballot [Chronique d'un été, J.Rouch E.Morin] E. A.Martel A.Pelé A.Preyzner O.Reclus M.Ricard P.Verlaine  [...]


inspirational track

ch.I as an introduction

«la santé publique est le fondement où reposent le bonheur du peuple et la puissance de l’état ayez le plus beau des royaumes : donnez lui des citoyens intelligents et laborieux, des manufactures prospères, une agriculture productive; que les arts y fleurissent; que les architectes y couvrent le sol de temples et de palais; pour défendre tous ces biens, ayez encore la force,des armes de précision, des flottes de torpilleurs, - si la population reste stationnaire, si chaque année elle diminue en stature et en vigueur, la nation devra périr. c’est pourquoi j’estime que le souci de la santé publique est le premier devoir d’un homme d’état»  Benjamin Disraeli
le 15 février 1902, la première loi de santé publique sur l’eau est votée à l’initiative d’Edouard-Alfred Martel. l’homme, natif de pontoise, explorateur de plus de 1500 grottes et cavités, créateur de la revue spelunca, est reconnu pour être l’inventeur de la spéléologie moderne. la traversée, en 1888, de l’abîme de bramabiau au cœur des cévennes gardoises est son premier fait d’armes. accompagné d’un petit aréopage aventurier, martel tente une première exploration le 27 juin mais se retrouve bloqué au lieu-dit du « pas du diable ». l’équipage réitère son expédition le lendemain et parvient à révéler le secret de l’abîme par... la résurgence du bonheur. de bonheur il s’agit d’une des nombreuses rivières qui coule des flancs du mont Aigoual, sommet le plus humide de France à l’histoire ausi mouvementée que son climat.   
 
Deux années plus tard, au sortir de l’exploration d'un nouveau gouffre près de Catus,dans le Lot, Martel est victime d’une intoxication après avoir bu une eau de rivière viciée par la charogne d’un veau jetée à la source de graudenc. de cette mésaventure,  le géographe, féru d’hydrologie, alerte les académies et s’engage dans ce qui deviendra la première bataille pour la protection de l’environnement et la souche des lois actuelles.
du printemps 2021 à l'été 2022 j’ai suivi les premiers pas exploratoires de martel jusqu’à rejoindre la source du bonheur. dans le contexte géo-climatique et sociétal qui nous préoccupe, j’en suis venu à arpenter le chemin sibyllin d’un questionnement humain perpétuel, d’un questionnement personnel aussi, glanant des points de vue, lus et entendus, d’anonymes, de proches, d’auteurs d’hier et d’aujourd’hui, interrogeant les rapports à l’environnement, au temps, à soi, à l’autre,
au bonheur. 
ss
Public health is the foundation on which rest the happiness of the people and the power of the state have the most beautiful of kingdoms: give it intelligent and industrious citizens, prosperous manufactures, productive agriculture; let the arts flourish there; let architects cover the ground with temples and palaces; to defend all these goods, have strength, precision weapons, fleets of torpedo boats, - if the population remains stationary, if each year it diminishes in stature and vigor, the nation must perish. that is why I believe that concern for public health is the first duty of a statesman" Benjamin Disraeli
on february 15, 1902, the first public health law on water was passed on the initiative of Edouard-Alfred Martel. the man from pontoise, explorer of over 1,500 caves and cavities and creator of the magazine spelunca, is credited with being the inventor of modern speleology. his first feat of arms was the crossing, in 1888, of the bramabiau abyss in the heart of the cévennes gardoises region. Accompanied by a small band of adventurers, martel attempted a first exploration on June 27, but found himself blocked at the "pas du diable". the crew repeated the expedition the following day, and succeeded in revealing the secret of the abyss through... the resurgence of happiness. happiness is one of the many rivers flowing from the slopes of mount Aigoual, France's wettest peak, with a history as turbulent as its climate.   
 
Two years later, after exploring a new sinkhole near Catus, in the Lot department, Martel fell victim to poisoning after drinking river water tainted by the carrion of a calf thrown into the Graudenc spring. This misadventure prompted the geographer, a keen hydrologist, to alert the academies and become involved in what was to become the first battle for environmental protection and the foundation of today's laws.
from spring 2021 to summer 2022, i followed martel's first exploratory steps to reach the source of happiness. in the current geo-climatic and societal context, i've come to walk the sibylline path of perpetual human questioning, and personal questioning too, gleaning points of view, read and heard, from the anonymous, from loved ones, from authors past and present, questioning relationships with the environment, with time, with others, with oneself, with happiness. ss